Covid-19
Le lettre ouverte envoyée à Droit-inc hier par un groupe d’étudiants dénonçant l’École du Barreau a suscité de nombreux commentaires. Un étudiant réplique…

Source : Droit-Inc

Aujourd’hui, j’ai honte.

J’ai honte de l’incapacité de mes confrères et consoeurs étudiants à l’École du Barreau à faire preuve de rigueur et à s’adapter aux imprévus.

J’ai honte de l’incapacité de mes confrères et consoeurs étudiants de l’École du Barreau à ne pas se laisser emporter par les émotions.

 

Mais le plus important, je suis excessivement déçu qu’une personne ait osé écrire une lettre au nom de tous les étudiants de l’École du Barreau sans réellement avoir pris le pouls de ce que les gens pensent collectivement.

C’est un manque de professionnalisme et de respect envers la plupart des étudiants. Des excuses sont nécessaires.

La personne qui a écrit à Droit inc a rédigé sous le couvert des émotions et l’a fait en mon nom.

J’ai honte qu’on puisse penser que je fais partie de ce groupe d’étudiants.

En tant que microbiologiste qui a réorienté sa carrière en droit, j’ai réalisé que certains étudiants à l’École du Barreau n’avaient aucunement les compétences et connaissances en virologie, en épidémiologie et en santé publique afin de questionner les mesures initialement prises par la direction de l’École du Barreau.

Il y a quand même eu une pétition qui a circulé afin d’exiger la reprise des cours, alors que les consignes du gouvernement étaient très claires !

À tous mes collègues étudiants qui se laissent gruger par l’anxiété, il faut prendre une bonne respiration et analyser la situation la tête reposée avant de s’exprimer.

Poursuivre ses études à distance peut amener son lot de côtés positifs.

Accrochez-vous à ces petits bénéfices et ouvrez vos livres !

Ceci étant dit, je crois cependant qu’il est temps de cesser de fomenter cette anxiété palpable.

La direction DOIT absolument se positionner sur l’examen final et arrêter de nous tenir dans le flou.

Prenez une décision claire et sans sous-entendue et «stick to it».

En échange, les étudiants vont redresser leur manche et mettre leurs deux mains à la pâte afin d’étudier pour atteindre enfin la profession d’avocat.

Maintenant que mon opinion sur l’anxiété des étudiants et étudiantes en droit a été exprimée, vous m’excuserez de devoir terminer abruptement la rédaction de cette lettre afin de me plonger dans le merveilleux monde des études à distance, et ce, dans le confort et la SÉCURITÉ de ma demeure.

Bonne lecture.

Alexandre Langlois, étudiant à l’École du Barreau

Call Now ButtonAppelez-nous
Share This